Il ne s’agit pas uniquement de ce que vous mangez ou la manière dont vous vous habillez, mais aussi la relation que vous avez vis-à-vis d’autres espèces animales non humaines. Le design végan fait transcender cette philosophie aux espaces que nous habitons.

 

“ La maison où nous vivons devrait passer par trois étapes: refléter qui nous sommes, tirer profit des meilleurs éléments qui sont à l’intérieur d’elle et contribuer à un monde meilleur ”. Cette phrase de Deborah Rosenberg, designeuse végane, synthétise la philosophie qu’apporte le véganisme à l’habitat et au design d’intérieur.

Le végamisme est une philosophie connue pour promouvoir une alimentation sans consommer ni exploiter les animaux (ni sa viande, ni ses dérivés) et un usage des matériaux textiles qui obéissent également au respect de ces êtres vivants. Par conséquent, cela ne se limite pas au secteur gastronomique, mais implique aussi tous les modes de vie. La décoration d’intérieur et l’habitat, sont dès lors, naturellement affectés, et il semblerait qu’il est grand temps de parler durement du design végan d’intérieurs.

Qu’est-ce que le design végan ?

Ce concept élargi signifie que quelconque élément que nous employons dans le design d’intérieur ne doit en aucun cas faire du mal ou torturer les animaux, et ne doit contenir nul composant nocif ”. Le design végan affecte les matériaux que nous utilisons et va plus loin dans sa démarche en faisant la promotion de modes de vie en conformité avec d’autres êtres vivants, sans pratiques agressives envers l’environnement (ce qui est connu sous le nom de cruelty-free).

Comme le synthétise Laura Stageman, fondatrice de la marque de montres véganes Votch : “ la prochaine étape naturelle du progrès consiste à ce que nous les personnes, soyons conscientes de ce qui est en train de se tramer dans les usines ”. Pourquoi est-ce nécessaire que ce changement se produise ? Parce que nous vivons dans une société qui s’intéresse de plus en plus au changement climatique et à la durabilité, alors que nous ignorons qu’ “ il est éthiquement impossible de produire en quantités massives quelque chose qui ne soit pas basé sur les animaux « , selon la designeuse végane Deborah Di Mare.

Comme exemples pour connaître les conséquences de notre consommation, selon le site VeganDesign.org, nous avons besoin de sept moutons pout élaborer une couverture en laine, et de neuf vaches pour créer l’intérieur d’une Rolls Royce Phantom. S’agit-il de durabilité ?

Quels matériaux utilise le design végan ?

Les matériaux qu’utilise le design végan peuvent être préexistants comme le bois, un élément recyclable qui s’adapte aux diverses solutions pour les espaces: du mobilier ou systèmes constructifs jusqu’aux sols; ou bien il s’agit de nouveaux produits qui tirent profit de la durabilité pour recycler des résidus et donner à leur cycle un nouvel usage (pneumatiques ou plastiques). Cette exploration d’éléments est connue comme  fabriquer bio.

Fabriquer bio fait le pari d’expérimenter à travers la chimie et la nature, comme par exemple, le cas de ce système d’éloignement végan basé sur des champignons ou la recherche de fourrures synthétiques – dont la demande a augmenté de 119% au cours du dernier trimestre 2018, selon l’étude Year In Fashion Report 2018 -. De cette manière, nous laissons derrière nous les matériaux qui impliquent l’exploitation animale :

  • Laine.
  • Cuire.
  • Fourrures.
  • Soie.
  • Plumes.
  • Certaines colles.
  • Cire.
  • Pigments de peinture qui utilisent des colorants tels que la cochenille.

Designs et designers végans

Erez Nevi Pana : ses processus de cristallisation de sel donnent forme à des pièces expérimentales. Elle crée également avec de la soie végane ou du goudron naturel qu’elle obtient grâce à du bois recyclé et des matériaux de la Mer Morte.

diseño vegano

Estudio Bompass & Parr : ils ont crée la première suite d’hôtel végane au monde. Vous ne trouverez dans celle-ci aucun élément d’origine animale, et tout cela dans un environnement harmonieux qui évoque la nature.

diseño vegano hotel

Vegan Homeware Awards : IKEA et son tapis en fausse peau de mouton ou le rideau en laine Zara Home ont été les dernières entreprises récompensées par l’organisation animale PETA, qui depuis 2017 récompense les designers, ateliers et signatures qui apportent beaucoup au monde de la décoration d’intérieur et de l’habitat à travers quatorze catégories.

 

L’étroite ligne de l’éthique

Même si le mouvement végan plaide pour l’éthique vis-à-vis de tous les animaux dans chaque facette de nos vies, quelques zones d’ombre apparaissent et devront être éclaircies. La journaliste Sònia Flotats, spécialisée dans la mode durable et blogueuse sur SoGoodSoCute, se demande si, concernant les processus, il est plus durable d’utiliser de la fourrure naturelle ou synthétique, ou même s’il est mieux de recycler du plastique ou directement de ne pas l’utiliser. “ Être 100% durables devient impossible, car dans ce cas, nous ne produirions rien ”, détaille-t-elle. Comme base de ce que le mouvement végan veut provoquer au sein de l’habitat et de la décoration d’intérieur, Flotats synthétise une série de préoccupations qui pourraient s’étendre à la société: “ l’éthique avec les personnes – les travailleurs – est primordiale, et concernant l’environnement, au sein des possibilités de chaque entreprise ou designer, il faut être informé et essayer de le faire de la meilleure manière possible ”.

 

Et vous, qu’apporterez-vous pour concevoir les espaces du futur ? Les arguments et propositions du design végan vous conviennent-ils ? Laissez-nous vos commentaires !

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies